Menu

Interview of Jean-Pierre Dalais, Group Chief Executive of CIEL by Mémento Magazine

In: CIEL Group | July 2017

Interview de Jean-Pierre Dalais, Group Chief Executive de CIEL par Mémento Magazine, le mensuel des Outre-Mer et de l'Océan Indien, No 459.

La stratégie d'investissement, initiée il y a trois ans, par le groupe CIEL porte ses fruits. Effectivement, le groupe est de plus en plus tourné et positionné sur les économies émergentes, celles qui feront le marché de demain. Rencontre avec Jean-Pierre Dalais, Group Chief Executive de CIEL.

Mémento : Vous avez été nommé CIEL Group Chief Executive au début de cette année. Quelle est votre vision pour CIEL ?

Jean-Pierre Dalais : CIEL est un groupe d’investissements diversifiés côté sur le premier marché de la bourse de Maurice depuis 2014 avec une capitalisation boursière d’environ 250 millions d’Euros. Nous avons fait nos débuts en 1912 à Maurice dans l’industrie du sucre et sommes aujourd’hui présents dans 5 secteurs d’activités : l’agro-industrie, la finance, l’hôtellerie, le textile et le secteur de la santé et ce dans plus de 10 pays d’Afrique et d’Asie. Cette croissance s’est faite grâce à l’entreprenariat et l’esprit de partenariat qui animent nos équipes depuis toujours et nous comptons poursuivre sur cette voie qui reflète qui nous sommes et notre manière de faire. Nous restons proches de nos opérations et donnons les moyens à nos compagnies et à nos équipes de réussir. Notre vision est donc ancrée sur ces fondamentaux pour développer nos actifs à Maurice comme à l’international. Nous souhaitons contribuer à une croissance durable partout où nous sommes implantés. Notre stratégie d’investissement, initiée il y a 3 ans, porte ses fruits. Nous sommes désormais de plus en plus tournés et positionnés sur les économies émergentes, celles qui feront le marché de demain.

Mémento : Le groupe a connu plusieurs développements majeurs au cours de ces dernières années, dont entre autres la structuration de vos activités en cinq clusters ou encore l'entrée de CIEL sur le marché principal de la bourse. Quel regard jetez-vous sur le parcours de CIEL jusqu'à l'heure et comment s'annonce l'avenir pour le groupe ? 

Jean-Pierre Dalais : Cela fait 25 ans maintenant que je suis dans le groupe et notre structure a effectivement beaucoup évoluée durant cette période et notamment depuis 2014. Aujourd’hui, nous sommes bien positionnés sur cinq secteurs clés de l’économie et notre actionnariat est solide. Nous avons réalisé de nombreux investissements stratégiques ces trois dernières années et détenons aujourd’hui le contrôle de sociétés bien positionnées dans leur secteur respectif. Nos efforts se concentrent désormais sur la croissance de nos opérations en cherchant constamment à améliorer les services et produits proposés et bien entendu notre productivité.

Mémento : CIEL est un groupe très diversifié. Quels sont donc vos principaux moteurs de croissance ? Peut-on également savoir quel est le principal pilier de CIEL en termes de contribution au chiffre d’affaires du groupe ?

Jean-Pierre Dalais : Le principal atout de CIEL sont ses collaborateurs. Nous sommes un groupe qui aime entreprendre, composé d’hommes et femmes passionnés qui travaillent ensemble pour toujours progresser. Nous croyons fermement que l’humilité, l’envie d’apprendre et de se dépasser sont des formidables moteurs de croissance. Notre slogan est d’ailleurs « Beyond Horizons ».

L’autre pilier de notre groupe est son réseau de partenaires, pour la plupart internationalement reconnus, tels que Four Seasons, Tereos, ou Proparco pour n’en citer que quelques-uns. Nous faisons en sorte de nous associer aux meilleurs et ces collaborations facilitent ainsi notre expansion géographique, financière, mais aussi sur le plan de la qualité des services et produits que l’on offre. De tels partenariats sont bénéfiques et profitables pour toutes les parties.

En termes de contribution aux chiffres d’affaires, le pôle Textile est le principal contributeur, suivi du pôle Hôtellerie et du pôle Finance. 

Mémento : CIEL dispose aujourd'hui d’une forte présence internationale. Pouvez-vous nous en dire plus dessus ?

Jean-Pierre Dalais : Nos activités en dehors de nos frontières se sont bien développées ces dernières années et se portent bien. Environ 70% de notre chiffre d’affaires provient de ces entreprises basées à l’étranger. A titre d’exemple, CIEL Textile opère 12 unités de production situées à Madagascar, en Inde et au Bangladesh. Au niveau de la santé, CIEL Healthcare constitue un réseau de soins de santé privés entre Maurice, l’Ouganda et le Nigéria avec 5 hôpitaux et plus de 30 cliniques. En ce qui concerne la Finance, nous sommes actionnaires majoritaires de BNI Madagascar, l’une des premières banques de la grande île; notre branche de private equity, Kibo Capital Partners, dispose d’investissements en Zambie, au Kenya, et au Rwanda notamment; nos activités fiduciaires et d’asset management sont par ailleurs étendues en Afrique du Sud et au Bostwana. 

Dans l’Hôtellerie, nous sommes présents à Maurice et aux Maldives avec un magnifique hôtel, le Kanuhura récemment rénové. Enfin, nous sommes présents au Kenya et en Tanzanie au travers d’Alteo, une compagnie associée, qui opère des activités sucrières dans ces pays.

Mémento : Pensez-vous que l’avenir passe par l’Afrique ? Qu’en est-il de votre stratégie africaine ?

Jean-Pierre Dalais : L’Afrique est, pour CIEL, un continent propice aux investissements, avec des opportunités de croissance majeure. Les dépenses de consommation des africains sont déjà en forte croissance, et selon les Nations Unies, l’Afrique sera en tête de liste en termes de croissance démographique d’ici 2050.

Le continent africain dispose aussi de nombreuses ressources de qualité. L’abondance des terres exploitables et le fait que 65% de la main d’œuvre africaine travaille déjà dans l’agriculture fait de l’Afrique un continent avec énormément de potentiel pour le secteur agricole. 

Transmara Sugar Company, Kenya

Il existe aussi un fort potentiel de croissance dans le secteur financier. A titre d’exemple, seulement 5% de la population malgache est bancarisé. Le continent africain offre donc de nouveaux marchés à conquérir, notamment dans le mobile banking. Les opportunités sont nombreuses, et cela dans tous les secteurs d’activités, et il y a de la place pour tout le monde.

Mémento : En ce qui concerne le secteur des soins, CIEL dispose d'une forte présence à Maurice et en Afrique. Pouvez-vous nous parler de vos axes de développements dans ce secteur ?

Jean-Pierre Dalais : Notre pôle Santé est en effet en pleine croissance. Bien qu’étant le plus récent dans notre portefeuille, sa croissance est considérable, porté par le marché africain notamment. La demande pour les soins de santé de qualité et privés ne cesse en effet de croître avec l’augmentation constante de la population et avec la plus forte croissance de la classe moyenne au monde. En investissant dans le secteur médical à Maurice et en Afrique, notamment au Nigéria et en Ouganda, CIEL souhaite proposer, en s’associant avec des partenaires mondialement reconnus tels que Fortis Healthcare, l’accès à des soins de qualité au plus grand nombre. Nous avons également récemment racheté l’hôpital Apollo Bramwell à Maurice, rebaptisé Wellkin Hospital depuis, pour en faire un hub médical régional pour l’Océan Indien et pour l’Afrique de l’Est. C’est un secteur très prometteur en termes de croissance mais également très important car il engage notre responsabilité vis-à-vis des patients et des pays dans lesquels nous opérons. Nous continuerons donc d’y porter une attention particulière.

Follow Our Stories