Menu

Interview de Delphine Bouic, manager de la Fondation CIEL Nouveau Regard

In: CIEL Group | June 2017

Dans le cadre des 10 ans de la plateforme ACTogether.mu, partons à la rencontre de Delphine Bouic, manager de la Fondation CIEL Nouveau Regard, la fondation qui gère et finance cette plateforme de communication pour les ONG locales.


Delphine Bouic, manager Fondation CIEL Nouveau Regard


Parlez-nous de la Fondation CIEL Nouveau Regard ?

Delphine Bouic : La Fondation CIEL Nouveau Regard est un acteur majeur dans la lutte contre l’exclusion et la pauvreté au niveau local. Lancée en novembre 2004, avant la taxe CSR, la FCNR est l’un des véhicules de responsabilité sociale de CIEL et travaille grâce aux contributions des 5 clusters du groupe qui lui payent depuis 2009 leur taxe CSR mais font aussi des contributions volontaires lorsque nécessaire.

Quel est l'engagement de CIEL ?

Delphine Bouic : Pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion, nous développons des partenariats avec des associations locales que nous accompagnons financièrement et professionnellement afin d’atteindre nos objectifs auprès des bénéficiaires.

La FCNR a lancé en 2010 la 1e école secondaire pour les enfants malentendants avec la Society for the Welfare of the Deaf. Une centaine de jeunes y ont été scolarisés à ce jour. Nous finançons une partie du fond de roulement et nous les accompagnons aussi à évoluer et à revoir leur offre afin de mieux répondre aux besoins des élèves tout en trouvant des solutions innovantes aux contraintes de l’école. Depuis le début de l’année, les élèves de dernière année sont en formation en alternance avec Business Mauritius (sur base d’un programme existant, mais qui a été adapté aux besoins des élèves malentendants).

Des élèves en plein cours à l'école des sourds

Depuis le début de la FCNR, nous travaillons avec le réseau ANFEN (Adolescent Non Formal Education Network) qui regroupe 18 centres qui accueillent +/- 1000 élèves en échec scolaire. Depuis quelques années, nous finançons plus particulièrement les salaires des social workers qui font le lien entre les familles et les centres. Depuis peu, nous les accompagnons aussi dans un travail de réflexion de fond sur la pertinence et l’orientation de leurs actions.

Journée sportive ANFEN - juin 2014

Nous avons lancé en 2007 le site actogether.mu qui est une plateforme de communication pour les ONG locales. Le site est financé et géré par la FCNR.

Notre engagement a toujours été d’être un partenaire social présent sur le terrain, ouvert et attentif aux besoins, respectueux de la réalité des autres et tourné vers l’excellence. Nous voulons apporter aux ONG ce que nous, chez Ciel, avons de meilleur et avec le “meilleur” de chacun, nous espérons engendrer un impact durable sur le bénéficiaire.

Quel est votre constat dans le domaine du social au niveau local ? 

Delphine Bouic : Les choses avancent et les résultats dans certains projets sont visibles, mais il reste encore beaucoup à faire. La pauvreté est affaire de génération et il ne suffit malheureusement pas de donner un toit et un repas à une personne pour briser le cercle infernal dans lequel elle se trouve. C’est long et cela demande de la persévérance. Il y a des domaines dans lesquels les résultats pourraient être plus rapides, mais les moyens financiers manquent et sont trop aléatoires.

Mais je reste confiante car je constate depuis 15 ans un engagement plus important du citoyen mauricien lui-même, en plus de celui du secteur privé. Tous ensemble, nous devrions y arriver.

Peut-on s’engager aujourd’hui ? Où ? Comment ?

Delphine Bouic : Oui bien sûr ! Plus que jamais ! Les associations ont besoin d’aide financière bien sûr, mais aussi en terme de volontaires, de professionnels, de dons en nature. Notre plateforme actogether.mu regroupe une centaine d’ONG compétentes auprès desquelles vous pouvez vous engagez. Il suffit de les contacter et de leur demander ce dont ils ont besoin.

Un projet qui vous tient personnellement à coeur ?

Delphine Bouic : Lakaz Lespwar Solitude… 

Il s’agit d’un projet de développement communautaire monté en partenariat avec Caritas en 2010. Il est unique en son genre et c’est un véritable laboratoire d’expérience ! Nous apprenons tous les jours comment aider les personnes de façon durable, nous innovons, nous échouons, nous réfléchissons, nous inventons... dans un vrai esprit de partenariat et de respect de l’autre. Et ça paye!

Follow Our Stories